FAQ

Quelle est la configuration requise pour l'utilisation de la série XG-7000 ?
Vous devez disposer de l'appareillage permettant d'exécuter l'inspection (contrôleurs et caméras) et du logiciel de création de programmes (XG-H7N).
Quels types de contrôleurs sont disponibles ?
Il en existe cinq types : le type standard qui se connecte aux caméras numériques KEYENCE, le type haute vitesse qui prend en charge les caméras de 2 mégapixels, le type haute vitesse et haute capacité qui prend en charge les caméras de 5 mégapixels, le type standard qui se connecte aux caméras analogiques, et le type haute vitesse qui se connecte aux caméras analogiques.
Quelles sont les différences entre le XG7000, le XG7500 et le XG7700 ?
Les caméras pouvant être connectées et les vitesses de traitement des images ne sont pas les mêmes.
Tous les contrôleurs peuvent-ils être connectés à quatre caméras ?
En raccordant une unité d'extension de caméra, chaque contrôleur peut être connecté à quatre caméras et réaliser une capture simultanée pour les quatre caméras.
Qu'est-ce qui est fourni avec le contrôleur ?
Le contrôleur est fourni avec une carte SD installée (SD1), un manuel d'instructions (format A4, 8 pages) et un jeu d'étiquettes de rechange pour boîtier de connexion.
Une console est-elle nécessaire pour utiliser un contrôleur ?
Tous les réglages nécessaires à l'inspection peuvent être configurés avec un ordinateur, aucune console n'est donc requise.
En revanche, pour effectuer des opérations de réglage sur le contrôleur, munissez-vous d'une console en option.
Le micrologiciel du contrôleur peut-il être mis à jour sans l'aide d'une console ?
Une console séparée est nécessaire pour les mises à jour du micrologiciel car une entrée de console virtuelle ne peut pas être exécutée avec le bureau à distance.
Est-il possible d'utiliser une carte SD du commerce ?
Ce système ne garantit pas l'utilisation de cartes SD autres que celles fournies avec le contrôleur.
Quels types de caméras numériques sont disponibles ?
Il en existe 16 types : 31 mégapixels, 200 mégapixels, 31 mégapixels vitesse ×7, 100 mégapixels vitesse ×7, 200 mégapixels vitesse ×7, 500 mégapixels vitesse ×11 et caméras compactes, toutes disponibles en couleur et en noir et blanc.
Quels modèles de caméras analogiques sont garanties de fonctionner avec ce système ?
Ce système prend en charge les caméras analogiques fabriquées par KEYENCE, Sony et Toshiba Teli. Voir les spécifications pour les modèles pris en charge.
Je veux connecter une caméra analogique. Comment configurer les commutateurs DIP ?
Pour CA-CM20, utilisez les réglages usine. Voir « Installation de la caméra » au chapitre 2 du manuel d'utilisation pour plus de détails.
Est-il possible d'utiliser une caméra munie d'un capteur d'image conventionnel ?
Parmi les caméras numériques pour la série XG-7000, seules les caméras dédiées dont le nom de modèle commence par XG peuvent être utilisées. (Les caméras de la série CV-5000 peuvent être utilisées uniquement avec un câble de caméra.) Parmi les caméras analogiques, la CA-CM20 du système de vision XV-1000 peut être utilisée avec les câbles de caméra.
Des caméras analogiques et des caméras numériques peuvent-elles être utilisées ensemble ?
Parmi les caméras analogiques, ce système ne prend en charge que les modèles dédiés (se terminant en A), qui ne peuvent donc pas être utilisés en même temps que des caméras numériques.
Le système prend-il en charge les caméras à ultraviolet et infrarouge ?
Ce système prend en charge les caméras à infrarouge XC-EI50 et XC-EI30 de Sony (avec différentes tailles de CCD) et la caméra à ultraviolet XC-EU50 de Sony également.
Les images des caméras analogiques peuvent-elles être inversées horizontalement ?
Oui
Quels types de manuels sont disponibles ?
Il y a quatre types de manuels.
Chaque manuel est fourni dans le logiciel XG-H7N au format PDF.
(1) Manuel d'utilisation XG-7000 : manuel du matériel
(2) Manuel de référence XG VisionEditor (Programmation) : décrit comment créer des organigrammes et des interfaces utilisateur.
(3) Manuel de référence XG VisionEditor (Contrôle) : décrit comment contrôler les entrées/sorties et les communications en série.
(4) Manuel d'utilisation XG VisionTerminal : décrit le fonctionnement et la journalisation à distance.
Comment accéder aux manuels ?
Après avoir installé XG VisionEditor et XG VisionTerminal, cliquez sur le menu Démarrer ou sélectionnez [Help] (Aide) dans le menu de l'application pour ouvrir le manuel de votre choix au format PDF.
Je n'arrive pas à ouvrir le manuel d'utilisation XG-7000 (manuel du matériel) à partir du menu Help (Aide) dans VisionEditor. Faut-il acheter ce manuel séparément ?
Ce manuel a été installé sur votre ordinateur lors de l'installation de VisionEditor, mais il n'est pas possible de l'ouvrir directement depuis le menu Help (Aide). Le manuel d'utilisation de la série XG-7000 peut être ouvert en navigant jusqu'à l'emplacement d'installation par défaut (C:Documents and SettingsAll UsersStart MenuProgramsKEYENCE ApplicationsV-Works for XG).
Quel type d'assistance est disponible pour la création d'organigrammes ?
Vous pouvez télécharger des exemples de fichiers ainsi que la dernière version du logiciel sur la page Assistance utilisateur XG. Des agents d'assistance technique sont également disponibles dans les locaux de KEYENCE pour répondre à vos questions.
Quels types de logiciels sont disponibles pour être utilisés avec ce système ?
Ils sont deux : le logiciel d'édition de vision intégrée « XG VisionEditor » et le logiciel de commande à distance « XG VisionTerminal ».
À quoi sert le logiciel d'édition de vision intégrée « XG VisionEditor » ?
Ce logiciel d'édition de vision intégrée est doté d'une série de fonctions de réglage qui permettent la construction de flux de traitement d'image et d'interfaces utilisateur sur un ordinateur ainsi que des opérations de débogage, de simulation et de transfert de données.
À quoi sert le logiciel de commande à distance « XG VisionTerminal » ?
Ce logiciel permet de surveiller et de faire fonctionner le contrôleur XG-7000 depuis un ordinateur via une connexion Ethernet ou USB. Il dispose également de fonctions pour la surveillance de plusieurs contrôleurs connectés en réseau et de fonctions pour la journalisation des valeurs de mesure et des données d'image.
Quelle configuration système est requise pour utiliser le logiciel d'édition de vision intégrée « XG VisionEditor » ?
Processeur : au moins équivalent au Core 2 Duo 1,06 GHz (Core 2 Duo 1,80 GHz au moins recommandé)
RAM : 1 Go minimum (recommandé : 2 Go ou plus)
Espace disponible sur le disque dur : 600 Mo minimum pour l'installation, 500 Mo minimum pour le fonctionnement
Peut-on utiliser une copie achetée du logiciel XG-H7N sur plusieurs ordinateurs ?
Pour utiliser XG VisionEditor, chaque ordinateur doit avoir un code d'activation séparé.
Demandez un code d'activation sur la page Assistance utilisateur XG. Par principe, un seul code d'activation est émis par copie du XG-H7N. Pour utiliser le logiciel sur plusieurs ordinateurs, vous devez acheter plusieurs copies du logiciel.
Quel espace de travail est utilisé dans XG VisionEditor?
Il s'agit d'un dossier représentant le contrôleur XG virtuel installé sur le disque dur de l'ordinateur. Dans le dossier Workspace se trouvent les dossiers SD1 et SD2, qui équivalent à des lecteurs de carte SD pour le système, et chacun de ces dossiers peut stocker des données de programme et des données d'images enregistrées.
L'espace de travail peut être basculé pour permettre la gestion des réglages de plusieurs contrôleurs à partir d'un même ordinateur.
Combien de programmes peuvent être créés sur un seul contrôleur ?
En utilisant deux lecteurs de carte SD, vous pouvez créer des données de programme pour un maximum de 2000 programmes. Chaque carte SD peut stocker jusqu'à 1000 programmes (n° 000 à 999), mais en fonction des réglages, la carte SD peut être pleine avant d'atteindre les 1000 programmes.
Combien de jours reste-t-il avant la fin de ma période d'essai de XG VisionEditor ?
Vous pouvez afficher la date à laquelle la licence a été activée.
Sélectionnez [About...] (À propos de…) dans le menu Help (Aide) pour afficher la fenêtre [Extension Activation Code Input] (Entrée du code d'activation d'extension). Cette fenêtre affiche les informations concernant la période d'essai au format « La période d'essai est de 30 jours à compter du (année/mois/jour). »
L'ordinateur sur lequel le logiciel XG-H7N est installé a planté et j'ai besoin d'un code d'activation pour le nouvel ordinateur. Que dois-je faire ?
Contactez votre revendeur KEYENCE le plus proche.
Combien d'unités peuvent être configurées sur un organigramme ?
Vous pouvez configurer jusqu'à 1000 unités au total ou 997 unités de mesure, sans compter les unités minimum requises. (Le nombre réel d'unités pouvant être configurées dépend de la capacité de mémoire du système.)
Un organigramme long qui ne peut pas être entièrement affiché dans l'aperçu de l'organigramme peut-il être affiché sous forme de liste ?
Modifiez la taille de l'affichage en modifiant le rapport de zoom de l'aperçu de l'organigramme dans la fenêtre sur la barre de menu.
Comment transférer un programme créé sur ordinateur sur un contrôleur ?
Il existe deux moyens de transférer un fichier de programme créé avec XG VisionEditor : transférez le fichier de programme en vous connectant au contrôleur par USB ou Ethernet, ou enregistrez les données dans un fichier sur une carte SD et lisez-le dans le contrôleur.
L'écriture de données sur le système XG-7000 depuis un ordinateur peut-elle ralentir le délai de traitement ?
Lorsque des données sont transférées et écrasées sur un programme en cours d'utilisation, les données sont réinitialisées. Les opérations ne sont pas affectées pour les programmes qui ne sont pas en cours d'utilisation.
De quelle génération est le réglage du fichier de capture ?
Une « génération » va de l'unité de départ à l'unité de fin. Les « premier » et « deuxième » réglages du fichier image représentent une « génération » chacun.
Peut-on modifier les mises en page 1 à 5 de XG VisionEditor ?
Les affichages et fenêtres dans XG VisionEditor peuvent être positionnés au choix. La mise en page 1 est optimale pour la création d'un organigramme de traitement d'image, tandis que la mise en page 2 est optimale pour la création d'une interface utilisateur. Les mises en page 3 à 5 ont les mêmes dispositions et peuvent être repositionnées selon les besoins.
Comment réinitialiser la mise en page dans XG VisionEditor ?
Sélectionnez [Reset Layout] (Réinitialiser la mise en page) dans la fenêtre sur la barre de menu.
Que signifie le carré jaune en bas à gauche d'une unité dans l'aperçu de l'organigramme ?
Cela indique qu'un commentaire a été saisi dans l'onglet [System Settings] (Paramètres système) de cette unité. Placez la souris sur l'unité avec un carré jaune pour afficher le commentaire. Vous pouvez utiliser cette fonction pour décrire le type d'unité afin de ne pas avoir à ouvrir les propriétés de l'unité.
Les programmes des séries CV-3000 et CV-5000 peuvent-ils être utilisés avec la série XG-7000 ?
Les programmes des modèles conventionnels de capteurs d'image ne sont pas compatibles avec ce système.
Comment copier un organigramme d'un programme à un autre ?
Ouvrez les deux programmes dans XG VisionEditor puis copiez-collez l'organigramme de l'un à l'autre des programmes.
Peut-on limiter l'accès à certaines informations, telles que les réglages des programmes ?
Les programmes peuvent être protégés par un mot de passe afin d'empêcher des tiers de visionner ou de modifier les programmes.
Peut-on verrouiller les opérations d'un contrôleur de façon à empêcher toute modification ?
Oui. Vous pouvez utiliser des mots de passe pour basculer entre les groupes d'utilisateurs (quatre groupes d'utilisateurs maximum) afin de permettre ou de refuser l'accès avec des privilèges d'Administrateur.
En plus de verrouiller les opérations pour certains groupes d'utilisateurs, vous pouvez également définir quelles informations du menu de réglage sont visibles pour chaque groupe d'utilisateurs.
Quelles sont les différences dans le fonctionnement réel des simulations et des contrôleurs ?
Il existe des différences dans les unités d'attente et l'exécution des commandes. Pour plus de détails, voir « Aperçu des fonctions de simulation » au chapitre 7 du Manuel de référence XG VisionEditor.
Quelle est la valeur d'évaluation d'une unité non exécutée ?
La valeur d'évaluation d'une unité non exécutée est [0].
Peut-on modifier le grossissement de l'affichage pendant l'édition avec Screen Editor ?
Non. L'affichage est déterminé par la résolution du moniteur de votre ordinateur.
Peut-on rechercher une unité par son numéro dans l'aperçu de l'organigramme de XG VisionEditor ?
Vous pouvez rechercher une unité en cliquant sur l'icône [Jump] (Saut) dans l'aperçu de l'organigramme.
Peut-on définir des conditions qui, lorsqu'elles sont satisfaites, entraînent la sortie d'une boucle créée avec une unité de boucle ?
Pour cela, utilisez une unité de rupture. Créez l'organigramme de sorte que lorsqu'une condition d'une boucle est satisfaite, l'opération passe sur une unité de rupture.
Comment déplacer plusieurs régions sans changer leur forme ?
Utilisez la fonction [Move All Regions] (Déplacer toutes les régions). Vous pouvez sélectionner les unités à déplacer et les repositionner collectivement sans changer leur forme ou leur taille.
Comment aligner des régions de manière uniforme ?
Sélectionnez les unités à aligner et utilisez la fonction [Align All Regions] (Aligner toutes les régions) pour les aligner uniformément.
L'état « Outputting » (Sortie en cours) pour les réglages généraux occupés signifie-t-il que l'emplacement de sortie des archives est également inclus ?
Non, il n'est pas inclus. « Outputting » (Sortie en cours) signifie que des résultats ou images sont en train d'être générés par les unités système de sortie (sortie de borne, sortie de résultat ou sortie d'image).
Pour voir les résultats de sortie des données archivées, surveillez [First bit: Output location data availability] (Premier bit : Disponibilité des données d'emplacement de sortie) pour %Hist0Status à %Hist7Status.
Le nom d'un programme peut-il être lu en externe ?
Oui, avec les versions 2.0 et supérieures. La modification du numéro de programme (PW) est liée aux modifications utilisant [Program name] (Nom du programme), et le nom du programme peut être lu en utilisant la commande PR (Lire le numéro du programme).
Les images d'une caméra peuvent-elles être exécutées d'abord dans une boucle, puis le traitement des images être effectué collectivement pour toutes les images par la suite ?
Oui. En exécutant une boucle pour une unité d'image sur l'organigramme, plusieurs images provenant d'une caméra au cours d'une seule inspection peuvent être contrôlées en externe ou exécutées en continu.
Peut-on enregistrer sur un ordinateur uniquement les données d'inspection revenant avec un résultat d'inspection NG ?
Oui. Vous pouvez enregistrer les données de votre choix en exécutant une unité de sortie de données qui envoie les résultats de mesure à l'ordinateur sur l'organigramme avec un branchement conditionnel qui traite l'évaluation NG des données d'inspection comme valeur de référence.
Peut-on utiliser une image originale pour le mode de démarrage ?
Oui. Vous pouvez utiliser n'importe quelle image bitmap de 800 × 600 pixels pour le mode de démarrage qui s'affiche à la mise sous tension.
Vous pouvez également afficher un logo d'entreprise ou toute autre image spécifique à l'emplacement de votre choix sur l'écran d'inspection.
Comment rendre l'arrière-plan de l'image du logo transparent ?
Réglez la couleur de l'arrière-plan sur R : 254, G : 1, B : 152. (Cela crée une couleur rose dans une image bitmap.) Voir le chapitre 4 du Manuel de référence XG VisionEditor (Programmation).
Je n'ai pas de console. Le système peut-il fonctionner sans console ?
Si vous avez installé XG VisionTerminal, vous pouvez utiliser le bureau à distance et faire fonctionner le système directement par le biais de l'aperçu de la console.
Pourquoi la double mémoire tampon est-elle désactivée ?
Trois conditions doivent être remplies pour activer la double mémoire tampon.
La double mémoire tampon ne peut être activée que lorsqu'il n'y a qu'une seule unité de capture, que l'unité de capture est au début de l'organigramme, et que la variable d'image n'a pas été nouvellement définie.
La capture est exécutée avec une unité de retard d'E/S de borne, avec l'option d'attente de déclenchement de l'unité de capture XG non sélectionnée. L'écran peut-il être actualisé en continu avec ce réglage ?
Non. Les mises à jour continues ne peuvent être effectuées qu'avec l'image en attente.
À quoi correspond le point de départ [%PrcTime] ?
C'est le point auquel l'unité de capture s'est exécutée en premier lors de la capture démarrée sur l'organigramme. Par conséquent, les unités telles que les unités de calcul positionnées au-dessus d'une unité de capture ne sont pas prises en compte dans le temps de traitement. S'il n'existe aucune unité de capture sur l'organigramme, le point correspondant au début de l'exécution de l'unité de départ devient le point de départ.
La taille est la position de la région d'inspection peuvent-elles être ajustées avec le contrôleur pendant l'inspection ?
Oui. En effectuant les réglages nécessaires (comme la création de dialogues) pour les éléments à ajuster d'avance, vous pouvez modifier la taille et la position de la région d'inspection pendant l'affichage de l'image actuelle à un moment de votre choix.
Quels sont les éléments qui peuvent être modifiés ou ajustés avec le contrôleur au cours de l'inspection sans avoir à utiliser d'ordinateur ?
En plus d'afficher l'archive des images et l'analyse statistique avec le menu des fonctions, vous pouvez également modifier les paramètres de réglage qui permettent l'affectation de variables par la création de dialogues. Plus précisément, cela peut être utilisé pour définir la tolérance supérieure/inférieure, le seuil du niveau d'inspection et la taille et la position de la région d'inspection.
Que signifie le réglage "Update by user (fast)" (Mise à jour par utilisateur (rapide)) du mode haute vitesse dans la recherche de motif ?
Ce mode permet d'exécuter un traitement haute vitesse tout en référençant les variables en éliminant le processus d'enregistrement de motif qui est exécuté pour chaque déclenchement conventionnel. Ce mode utilise à la fois la mémoire d'image, également utilisée en cas de réglage sur [Constant (fast)] (Constant (rapide)), et la mémoire de programme, utilisée en cas de réglage sur [Update every time (slow)] (Mise à jour à chaque fois (lent)), il faut donc surveiller l'utilisation des mémoires. Les modifications des paramètres de réglage utilisant le référencement des variables sont mises à jour lorsque vous émettez une commande RU (recalcul des informations d'image de référence).
Quand le mode haute vitesse dans la recherche de motif bascule-t-il sur [Constant (fast)] (Constant (rapide)) ?
Le réglage passe automatiquement sur [Constant (fast)] (Constant (rapide)) lorsqu'une variable est affectée à Pattern Region (Région de motif), Color (Couleur) ou Image Enhance (Amélioration d'image).
Quand le mode haute vitesse du filtre de soustraction bascule-t-il sur [Constant (fast)] (Constant (rapide)) ?
Le réglage passe automatiquement sur [Constant (fast)] (Constant (rapide)) lorsqu'une variable est affectée à Pattern Region (Région de motif), Color (Couleur) ou Image Enhance (Amélioration d'image).
Quand la région de l'unité avec le mode haute vitesse réglé sur "Update by user (fast)" (Mise à jour par utilisateur (rapide)) est modifiée en utilisant le dialogue intégré de changement de région, aucune commande RU n'est émise, mais c'est comme si la référence de l'image était mise à jour. Que s'est-il passé ?
Quand la région est modifiée ou la couleur est extraite en utilisant un dialogue intégré et que [OK] est sélectionné dans le dialogue, une commande RU est automatiquement émise. Une commande RU doit être émise lorsqu'une région ou un coefficient de filtre est modifié avec un dialogue intégré.
Quel est le temps de traitement requis pour les opérations sur image ?
Le temps de traitement moyen pour les opérations entre deux images (plein écran) avec la série XG7700 est de 10 ms pour 240 000 pixels, 30 ms pour 1 mégapixel, 60 ms pour 2 mégapixels et 140 ms pour 5 mégapixels. À noter que le temps de traitement varie en fonction du prétraitement de l'image source et de la conversion.
Comment définir la valeur de condition d'un branchement conditionnel sur une valeur spécifique ou supérieure/inférieure ?
Pour spécifier le branchement conditionnel avec une plage de valeurs, séparez une fois la condition avec un calcul puis spécifiez le branchement avec une valeur.
Les expressions arithmétiques ne peuvent pas être utilisées en branchement conditionnel, donc séparez la condition avec un calcul de déclaration IF, puis référencez cette variable avec le branchement conditionnel.
Comment se produira le branchement pour une unité de branchement avec des valeurs de condition réglées sur [0] et [1] et une valeur de référence de [2] ?
Lorsque la valeur de référence ne satisfait aucune valeur de condition et que [ELSE] n'est pas défini comme une valeur de condition, les flux dans les branches sont sautés et le processus passe à l'unité de jointure. Les données de résultat [Branch] de l'unité de branchement sont générées avec 0.
Que se passe-t-il lorsque la valeur de référence d'une unité de branchement ne correspond à la valeur de condition ?
L'opération se poursuit après le branchement ou la jointure tout en sautant les unités dans l'unité de branchement.
Comment se produira le branchement lorsque, par exemple, les valeurs de condition d'une unité de branchement pour les branches 1 et 2 sont toutes les deux [1] et que la valeur de référence devient [1] ?
Le branchement se produit pour la première branche. Dans cet exemple, l'opération passe sur la branche 1.
Le nom des variables est-il fixe ?
Le nom des variables peut être défini avec un texte alphanumérique de 32 caractères maximum à condition que le nom ne soit pas réservé à des variables système et que les restrictions concernant le préfixe, le type de caractères et la longueur des caractères soient respectées. Les variables ayant été définies et affectées à l'organigramme peuvent également être renommées en même temps.
Combien de variables est-il possible de créer ?
Vous pouvez définir jusqu'à 10 000 variables locales et 1 024 variables globales. Vous pouvez définir jusqu'à 512 variables d'image. (Celles-ci sont limitées par la capacité de la mémoire.)
Quelle est la différence entre une variable locale et une variable globale ?
Les variables locales existent dans le fichier de programme comme variables uniquement dans ce programme tandis que les variables globales existent dans un fichier gvar.dat comme variables communes pour tous les programmes. Vous pouvez définir jusqu'à 10 000 variables locales pour chaque programme et 1 028 variables globales dans un espace de travail.
Concernant les formes de variables, comment utiliser les objets de type scalaire, position, cercle et ligne ?
Les variables ne sont pas seulement des valeurs numériques, comme des variables de type scalaire, mais elles peuvent également avoir une structure, comme des variables de type position avec des coordonnées XY définies. Cela évite d'avoir à spécifier X et Y séparément pour les fonctions géométriques.
Quelle est la différence entre les variables d'image système et les variables d'image utilisateur ?
Elles servent toutes à enregistrer des images, mais alors que les variables d'image système sont effacées au début de l'organigramme, les variables d'image utilisateur enregistrent des informations séparées ou conservent des informations enregistrées jusqu'à ce qu'une réinitialisation soit effectuée. D'autre part, lorsqu'une variable d'image utilisateur est créée, la double mémoire tampon est désactivée.
Quels types de fonctions de calcul sont disponibles ?
Il y a 96 types de fonctions de calcul. En plus des opérateurs arithmétiques généraux, des fonctions trigonométriques et des opérateurs de comparaison, vous pouvez également définir des branchements conditionnels (déclarations IF) et des commandes de fonction de boucle (déclarations FOR).
Quelle quantité d'informations peut être spécifiée dans une unité de calcul ?
Jusqu'à 1000 caractères. Les parenthèses et les nœuds de déclaration IF, FOR et DO LOOP sont toutefois limités en fonction de la mémoire interne. Si cette limite est dépassée, une erreur de programmation se produit lorsque le programme est confirmé, et le curseur saute au début de l'expression où l'erreur s'est produite.
Comment ajouter une rupture de ligne visible à une unité de calcul ?
Tapez [espace]+[tiret de soulignement]+[retour] à l'emplacement où vous voulez ajouter une rupture de ligne.
Comment rechercher une variable ?
Il existe deux façons d'effectuer une recherche : en utilisant [Variable Reference List] (Liste de référence des variables) et [Search] (Rechercher). Avec [Variable Reference List] (Liste de référence des variables), vous pouvez sélectionner la variable que vous voulez retrouver parmi une liste de variables utilisées dans les unités. Les variables de tableau sont recherchées quel que soit l'index. Au contraire, [Search] (Rechercher) permet d'effectuer une recherche pour une chaîne de variable, vous pouvez donc spécifier et rechercher des données d'index. Vous pouvez rechercher non seulement les variables référencées au sein des unités mais également les variables utilisées dans les écrans et les instructions personnalisées.
Comment raccourcir le temps de traitement pour les calculs ?
Vous pouvez raccourcir le temps de traitement en réduisant les calculs à l'intérieur d'une boucle. D'autre part, le temps de lecture varie en fonction du type de variable. Les plus rapides sont les variables temporaires commençant par « @ », suivies des variables globales commençant par « # » et des variables système commençant par « % ». Les plus lentes sont les paramètres de résultat et les paramètres de réglage commençant par « ! ».
Bien que chacune d'entre elles ne varie que légèrement, la différence est plus significative en cas d'utilisation dans une déclaration FOR.
Exemple : FOR @a=0 TO 49
#Dist[@a]=LnDist(Line(!U[0009].RSLT.DLXY1:AB,!U[0009].RSLT.DLXY2:AB), !U[0002].RSLT.XY[@a]:AB)
NEXT
Dans l'exemple ci-dessus, la portion obtenant Line(!U[0009].RSLT.DLXY1:AB,!U[0009].RSLT.DLXY2:AB) dans la boucle est placée à l'extérieur de la déclaration FOR et enregistrée dans la variable ligne #line, et cette variable ligne est référencée dans la boucle, raccourcissant par là même le temps de traitement.
#line=Line(!U[0009].RSLT.DLXY1:AB,!U[0009].RSLT.DLXY2:AB)
FOR @a=0 TO 49
#Dist[@a]=LnDist(#line,!U[0002].RSLT.XY[@a]:AB)
NEXT
Avec les modifications ci-dessus, le temps de traitement pour le calcul passe de 0,7 ms à 0,5 ms.
Comment copier des variables qui sont utilisées dans plusieurs programmes ou espaces de travail ?
Ouvrez les deux programmes dans XG VisionEditor puis copiez l'organigramme d'un programme et collez-le dans le programme suivant, ou copiez les variables, changez de programme puis collez les variables. À noter que les réglages des variables ne sont pas copiés en même temps.
Faut-il affecter les variables système à un motif d'affichage si je veux obtenir un aperçu des variables système pendant le fonctionnement ?
XG et VisionEditor étant connectés, ouvrez [Change operating variables] (Modifier les variables en cours) dans VisionEditor.
Sélectionnez la variable à afficher et cliquez sur [Get current value of controller] (Obtenir la valeur actuelle du contrôleur) pour afficher l'état de la variable en cours.
Combien d'éléments peuvent être placés dans un modèle d'affichage ?
Jusqu'à 4000, y compris les éléments de région pour chaque modèle d'affichage.
Combien de cadres de page est-il possible de créer ?
Jusqu'à 99.
Combien d'écrans de caméra peuvent être affichés en même temps ?
Cinq
Peut-on modifier la grille utilisée pour disposer les parties dans Screen Editor ?
Vous pouvez modifier la couleur et l'espacement en cliquant sur [Option] dans le champ [Settings] (Réglages) de Screen Editor.
Lorsque plusieurs formes et du texte sont spécifiés dans une unité graphique, qu'est-ce qui est affiché au premier plan ?
Sont affichés au premier plan les formes et le texte affichés dans la ligne du bas d'une unité. Vous pouvez utiliser les boutons ▲ et ▼ pour ajuster l'emplacement.
Quand il y a plusieurs unités graphiques, quelle unité est affichée au premier plan ?
La règle veut que ce soit l'unité avec le plus petit numéro d'unité qui soit affichée au premier plan. Toutefois, lorsqu'une unité graphique est sélectionnée par le contrôleur, c'est l'unité sélectionnée qui est affichée au premier plan.
Quand le type d'image de la caméra est une image filtrée, quelle unité est affichée au premier plan ?
La règle veut que ce soit l'unité avec le plus petit numéro d'unité qui soit affichée au premier plan. Toutefois, lorsqu'une unité est sélectionnée, c'est cette unité qui est affichée au premier plan.
Peut-on ouvrir le dialogue [Change Programs] (Modifier les programmes) depuis un dialogue créé par un utilisateur au lieu du menu des fonctions ?
Vous pouvez configurer le bouton d'un dialogue créé par un utilisateur de manière à ouvrir un dialogue (Change Programs (Modifier les programmes) ou I/O Diagnostic (Diagnostic E/S)) qui s'ouvre avec le dialogue du menu des fonctions. (Le numéro de dialogue du programme est D002.)
Peut-on copier les réglages de conception d'écran (réglages des modèles d'affichage) dans un autre programme ?
Les modèles d'affichage peuvent être copiés en utilisant le navigateur d'écran de XG VisionEditor.
Les connexions des bornes externes, comme pour la sortie d'évaluation, sont-elles compatibles avec les capteurs d'image conventionnels ?
Les bornes externes de la série XG-7000 peuvent être affectées par l'utilisateur, mais par défaut, les affectations sont pratiquement compatibles avec la série CV-5000.
Consultez le manuel ou contactez votre revendeur le plus proche pour en savoir plus.
Le circuit E/S est compatible avec la série CV-5000 et peut être utilisé avec un boîtier de connexion et un câble E/S conventionnels.
Comment sont les caractères et symboles utilisés dans le format de sortie de résultat ?
Ceux-ci ne sont valables qu'en cas de sortie sans protocole.
Des chaînes de caractères et symboles (TAB, CR, LF, CR+LF) peuvent être générés. Dans ce cas, aucun délimiteur n'est généré.
Exemple : Lorsque le format est réglé sur [ABC] et que [Edge Pos. X] (Pos. contour X) est généré automatiquement avec le format, le résultat prend la forme [ABC0060038], sans virgule de délimitation.
Normalement, lorsque [Edge Pos. X] (Pos. contour X) et [Edge Pos. Y] (Pos. contour Y) sont générés en continu automatiquement avec le format, le résultat a la forme [0062536,0032659].
Dans quelles circonstances un fichier de destination est-il créé lors de l'envoi de données vers une carte SD par une unité de sortie de données ?
Lorsque la règle d'affectation de nom de fichier est sur [Auto], un fichier est créé dans les cas suivants : réinitialisation, mise sous tension, changement de numéro de programme, ou lorsqu'il n'y a pas de fichier de sortie sur la carte SD. Lorsque le réglage est sur [Fixed] (Fixe), un fichier est créé uniquement lorsqu'il n'y a pas de fichier de sortie sur la carte SD. Autrement, aucun fichier n'est créé et les conditions sont ajoutées au fichier existant.
Un réglage collectif peut-il être utilisé pour générer plusieurs valeurs de variable de tableau avec une unité de sortie de données ?
Pour cela, spécifiez l'index de début de sortie et le nombre d'index lors de la sélection des données à générer. Par exemple, pour générer les index 5 à 10 de #Dist[ ], réglez la portion de données sur #Dist[5] et le nombre d'index sur [6].
Peut-on modifier le nom du fichier de destination d'une unité de sortie par une chaîne de caractères lue par une unité OCR ?
Oui. Utilisez OW (Change Output Filename (Modifier le nom du fichier de sortie)) et exécutez la commande [OW,nnn,xxxx<DL>] (nnn : identifiant de l'unité, xxxx : variable de tableau de type scalaire).
Utilisez un calcul pour enregistrer la chaîne de caractères lue par un OCR sous une variable de tableau de type scalaire avec un caractère pour un élément.
Exemple de calcul : FOR @i = 0 TO !U[0002].RSLT.CCN1:MS - 1
#FileName[@i] = !U[0002].RSLT.RCG_CHR[@i]:MS
NEXT
#FileName[@i]=0
Quelle est la « priorité de sortie » de la sortie d'image ?
Si vous essayez de générer d'autres données pendant que des images sont dans la mémoire tampon d'image, le flux est arrêté à ce point. (Dès que la mémoire tampon d'image a de l'espace disponible et que le transfert des images en file d'attente dans la mémoire tampon est terminé, les opérations reprennent.) Cela entraîne des variations dans le temps de traitement mais toutes les images seront générées. Si la mémoire tampon a de l'espace disponible et que les images ont été transférées dans la mémoire tampon d'image, le processus ne s'arrête pas à l'unité de sortie.
Le nombre de caractères dans une instruction personnalisée est-il limité ?
Le nombre maximal de caractères alphanumériques est 256. (Une rupture de ligne est deux caractères.)
Combien de systèmes XG peuvent être connectés par Ethernet à un même ordinateur au moyen de la fonction de journalisation du logiciel de commande à distance « XG VisionTerminal » ?
Vous pouvez connecter jusqu'à huit contrôleurs XG et effectuer une journalisation pour les données de sortie de chaque contrôleur.
Le réglage du format est désactivé lorsque les données sont générées avec PLC Link, mais changer le réglage du format a modifié les données de sortie. Que s'est-il passé ?
En tant que partie des spécifications, les chiffres décimaux peuvent être gérés de trois manières en fonction du réglage du format.
(1) Automatique
(2) Lorsque le format 1 à 16 est sélectionné et que le nombre de chiffres après la virgule est différent de 0
(3) Lorsque le format 1 à 16 est sélectionné et que le nombre de chiffres après la virgule est égal à 0

Par exemple, lorsque ces formats sont appliqués aux résultats de mesure et répartis dans ces trois conditions.
Dans le cas (1), les données sont générées dans l'état actuel en utilisant le format des données de résultat. (La valeur est multipliée par 1000 en cas d'utilisation de chiffres décimaux.)
 Exemple : ・Position de contour 123.456 devient 123456
    ・Aire 123456 devient 123456
Dans le cas (2), les données sont générées avec la valeur multipliée par 1000.
 Exemple : ・Position de contour 123.456 devient 123456
    ・Aire 123456 devient 123456000
Dans le cas (3), les chiffres décimaux sont omis.
 Exemple : ・Position de contour 123.456 devient 123
    ・Aire 123456 devient 123456
Peut-on utiliser PLC Link et CC-Link simultanément ?
Non. Les liaisons de communication disponibles autres que CC-Link sont comme suit.
En cas d'utilisation de PLC Link (RS-232C) : Ethernet peut être utilisé mais pas RS-232C.
En cas d'utilisation de PLC Link (Ethernet) : Ethernet ne peut pas être utilisé uniquement en cas de sortie de résultats sans protocole mais RS-232C peut être utilisé.
Peut-on utiliser le même processus de commande que celui de la série CV pour le contrôle de PLC et des E/S ? (Les processus sont-ils compatibles ?)
Les règles de commande sont différentes avec la série XG, il n'y a donc pratiquement aucune compatibilité entre les processus. Le flux de traitement de la commande PLC a également changé, donc soyez vigilent.
Toutefois, le circuit E/S est compatible avec la série CV-5000 et peut être utilisé avec un boîtier de connexion et un câble conventionnels.
Que se passe-t-il si le disque dur de l'ordinateur devient plein pendant que des données sont générées par une unité de sortie d'image vers XG VisionTerminal ?
Le traitement d'image ne s'arrête pas, mais la journalisation sur l'ordinateur se termine et la sortie d'image est sautée. (La communication elle-même n'est pas arrêtée.)
Est-ce que "PC program" fait référence à VisionTerminal comme emplacement de sortie pour archiver les données dans la fonction de journalisation des archives ?
Cela fait référence à VisionTerminal et ActiveX. C'est la même chose pour les unités de sortie d'image.
Pour la Version 1.0, cela fait référence uniquement à ActiveX. Pour les unités de sortie d'image, cela fait référence à VisionTerminal.
Des images archivées peuvent-elles être obtenues sans utiliser de carte SD ?
Vous pouvez obtenir des images sur un ordinateur en utilisant l'afficheur d'archives d'images pour enregistrer les archives des images pour la génération sélectionnée. Vous pouvez également enregistrer d'autres images directement dans le fichier image défini à ce moment.
Combien d'images archivées peuvent être enregistrées ?
Pour les séries XG-7000 et 7500, jusqu'à 501 images en mode monochrome à 240 000 pixels, 53 images en mode monochrome à 2 mégapixels, 496 images en mode couleur à 240 000 pixels, et 48 images en mode couleur à 2 mégapixels.
Pour la série XG-7700, jusqu'à 1013 images en mode monochrome à 240 000 pixels, 117 images en mode monochrome à 2 mégapixels, 40 images en mode monochrome à 5 mégapixels, 1008 images en mode couleur à 240 000 pixels, 112 images en mode couleur à 2 mégapixels, et 35 images en mode couleur à 5 mégapixels.
Toutefois, le nombre d'images pouvant être enregistrées varie en fonction des variables d'image utilisateur définies et de l'utilisation de la mémoire d'image lorsque le mode haute vitesse est réglé sur [Update every time (slow)] (Mise à jour à chaque fois (lent)) lors de la recherche.
Lorsque le critère d'archive des images est NG avec [Images] réglé sur [Series] (Série) et [No. Archives (inc. latest)] (Nb archives (dont dernières)) réglé sur [3], le résultat NG se produisant deux fois de suite, reste-t-il un total de six images dans l'archive ?
Il y a un total de quatre images. Lorsque le premier résultat NG se produit, l'image NG ainsi que la première et seconde image avant l'image NG restent dans l'archive. Lorsqu'un second résultat NG se produit à la suite, seule l'image NG reste dans l'archive. La même image n'est pas dupliquée.
Toutes les images capturées à haute vitesse peuvent-elles être enregistrées sur une carte SD ?
Oui, si le nombre d'images est compris dans le nombre défini d'images.
Avec la fonction d'emplacement de sortie, qui enregistre les images capturées dans la mémoire tampon avant de les écrire de manière séquentielle sur la carte SD, tous les fichiers image dans la limite du nombre d'images dans la mémoire tampon peuvent être enregistrés.
Quels sont les formats d'image lors de l'enregistrement de données d'image sur une carte SD ou un ordinateur ?
Il y en a cinq types.
Choisissez entre BMP, BMP (1/2 compression), BMP (1/4 compression), BMP (1/8 compression) et JPEG.
Pour enregistrer un grand nombre d'images, sélectionnez JPEG.   
Quand les statistiques et les données archivées sont-elles mises à jour ?
Elles sont mises à jour avec la valeur obtenue au moment du passage par l'unité de fin.
Peut-on afficher les statistiques en même temps sur l'écran d'inspection ?
L'image en cours et le dialogue Statistics peuvent être affichés en même temps en modifiant la transparence du dialogue Statistics. Pour cela, utilisez la barre d'affichage ou la touche [MENU] sur la console.
Combien de commandes peuvent être définies avec une seule unité de commande ?
Jusqu'à 16. Une seule instruction personnalisée peut être définie (mais l'instruction personnalisée peut comporter jusqu'à 16 commandes).
Existe-t-il un moyen de détecter lorsqu'une commande d'une unité de commande rencontre une erreur ?
Cela peut se faire de l'une des deux manières suivantes.
Normalement, la valeur d'évaluation de l'unité de commande concerne l'état dans son ensemble.
À noter que [Wait Response] (Attendre réponse) doit être défini comme condition, de façon à permettre un délai dans le temps de traitement de l'organigramme.
D'autre part, les erreurs de commande internes aux réglages généraux sont désignées %Error0/1 par l'utilisateur et sont générées. Lorsqu'un dialogue est affiché, la réponse à l'erreur qui est utile pour les statistiques s'affiche également. Toutefois, pour les erreurs partagées, comme une caméra déconnectée, cela entraînera l'arrêt de l'équipement en raison d'une erreur de commande. Par conséquent, les affectations doivent être soigneusement sélectionnées. (Par défaut, il n'y a pas d'affectations.)
Qu'arrive-t-il au reste des commandes lorsqu'une erreur de commande se produit pendant l'exécution de plusieurs commandes appartenant à une unité de commande ?
Aucune commande n'est exécutée après une erreur dans une unité de commande.
Le processus passe à l'unité suivante avec la commande seulement partiellement exécutée, donc si des variables étaient écrites, des incohérences peuvent apparaître dans les résultats.
Que se passe-t-il lorsqu'une erreur se produit dans un format de commande pour plusieurs commandes d'une unité de commande ?
L'unité de commande génère une erreur d'unité et la commande n'est pas exécutée.
Dans ce cas, la commande n'est pas émise, donc même l'erreur de commande en tant que source d'erreur est exclue.
Avant le transfert, cette erreur devrait être déterminée en effectuant une vérification.
Dans quelle mémoire directe faut-il entrer les caractères à modifier lorsqu'une commande CW d'écrire REG est exécutée avec PLC Link ou CC-Link ?
La commande est CW,nnnn(identifiant de l'unité),m(numéro de ligne),*01.Spécifiez les caractères à modifier dans une mémoire directe prenant en charge *01 (paramètre de commande), avec une valeur conforme au tableau des codes de caractère (voir chapitre 6 « Instruction intégrée » du Manuel de référence XG VisionEditor (Programmation)) pour l'unité OCR. Lorsqu'il y a plusieurs caractères, cela est spécifié avec deux mots par caractère à partir de la mémoire directe prenant en charge *01. (Jusqu'à 20 caractères peuvent être modifiés.)
Par exemple, pour modifier 123 et REG, lorsque la mémoire directe (DM) prenant en charge *01 est 700, entrez 49 pour DM700, 50 pour DM702, 51 pour DM704 et 0 pour DM706. (Lorsqu'une mémoire directe enregistrant 0 est atteinte, la lecture se termine.)
Le réglage de la date et de l'heure du système peut-il être modifié en externe ?
Ce réglage peut être modifié en utilisant la commande TW.
Quand j'essaye de modifier la forme d'une région, le message [Operations for variable referencing cancelation not allowed] (Opérations pour annulation de référencement de variable interdites) apparaît et je ne peux effectuer aucune modification.
Si l'annulation de référencement de variable a été désactivée dans le réglage des privilèges du compte, aucune modification ne peut être apportée à l'annulation de référencement de variable (comme transformer une zone rectangulaire affectée à une variable en arc).
Quand j'essaye de supprimer un filtre se soustraction, le message [Changes to high speed mode not allowed] (Modification du mode haute vitesse interdite) apparaît et je n'arrive pas à supprimer le filtre se soustraction.
Un filtre de soustraction peut être supprimé uniquement lorsque le mode haute vitesse est réglé sur [Constant (fast)] (Constant (rapide)).
Pour désactiver un filtre de soustraction lorsque le mode haute vitesse est sur un autre réglage, mettez le compte de soustraction sur 0 dans les paramètres.
J'ai accidentellement annulé une affectation de variable avec un dialogue d'édition d'unité. Est-il possible de la restaurer ?
Par principe, elle ne peut pas être restaurée.
Toutefois, elle peut être restaurée en sélectionnant [Cancel] (Annuler) avant de fermer le dialogue utilisé pour annuler l'affectation de variable.
Lorsque j'ouvre un dialogue d'édition d'unité, le message [This dialog cannot be operated because there is an unrecoverable setting error in this unit] (Ce dialogue ne peut pas être exécuté en raison d'une erreur de réglage irréparable dans cette unité) apparaît et l'unité ne peut pas être configurée.
Cela peut se produire à l'ouverture d'un dialogue d'édition d'unité pour une unité comportant une erreur de réglage.
Par exemple, lorsqu'une variable ou des données invalides sont affectées, le dialogue d'édition d'unité ne peut pas être utilisé pour faire des modifications, donc ce message apparaît. Toutefois, à titre d'exception, vous pouvez ouvrir [Inspection Region] (Région d'inspection), [Color] (Couleur) et autres [Unspecified errors] (Erreurs non spécifiées) qui peuvent être définis avec un dialogue d'édition d'unité.
J'ai mis à jour la version du contrôleur (version 2.1), mais le bouton [Edit unit] (Éditer unité) n'apparaît pas dans le menu des fonctions.
Les réglages généraux du contrôleur sont dans un format pris en charge par la version 2.0 ou antérieure.
Vous pouvez vérifier la version de fichier des fichiers de programme en cliquant sur [System Configuration] (Configuration système) > [System Information] (Informations système).
Quels réglages sont nécessaires pour utiliser les dialogues d'édition d'unité ?
La version de fichier du fichier de programme doit être 2.1 ou ultérieure.
D'autre part, les dialogues d'édition d'unité peuvent être utilisés lorsque les options [Expand controller adjustment functions] (Étendre les fonctions de réglage du contrôleur) et [Select units for editing] (Sélectionner les unités à éditer) sont activées. Il n'est pas nécessaire de modifier des éléments complets de l'organigramme ou de définir ou affecter de nouvelles variables.
Quelles unités ont des dialogues d'édition d'unité qui prennent en charge les modifications de réglages ?
Toutes les unités de mesure ainsi que les unités de capture et les unités d'opération sur image. Les autres unités ne prennent pas en charge les modifications de réglages.
Peut-on utiliser un dialogue d'édition d'unité pour modifier uniquement une unité spécifique ?
Oui.
En ouvrant un dialogue d'édition d'unité à partir du dialogue de lancement, utilisez l'option [Select units for editing] (Sélectionner les unités à éditer) pour sélectionner les unités correspondantes parmi celles actuellement définies dans l'organigramme. Vous pouvez également rendre les unités correspondants toujours modifiables.
Lorsqu'un dialogue d'édition d'unité est ouvert directement avec une commande, vous pouvez également modifier les unités correspondantes non sélectionnées avec l'option [Select units for editing] (Sélectionner les unités à éditer).
Quels réglages peuvent être édités avec les dialogues d'édition d'unité ?
La plupart des éléments des unités correspondantes peuvent être édités.
Le fait qu'un élément puisse être édité ou non est indiqué dans la liste des données de réglage du Manuel de référence XG VisionEditor (Programmation).
Certains éléments pris en charge doivent également être définis ou avoir des affectations de variable sur VisionEditor (comme [Count] (Compte)).
Faut-il affecter les variables aux réglages qui seront modifiés avec un dialogue d'édition d'unité ?
Non, ce n'est normalement pas nécessaire.
À titre d'exception, une variable d'image résultante doit être affectée avec VisionEditor pour une opération sur image et une variable de tableau scalaire enregistrant un coefficient de filtre affecté à un filtre personnalisé avancé. Tous les autres éléments peuvent être modifiés sans affecter de variables.
À noter que si les valeurs peuvent être modifiées même lorsqu'une variable est affectée, sélectionner [Clear] (Effacer) supprime l'affectation de variable sans restauration possible. (La variable peut être annulée automatiquement, comme lorsque la forme d'une région est modifiée alors qu'une variable est affectée aux coordonnées de la région.)
D'autre part, lorsqu'une variable système est affectée, cet élément ne peut pas être modifié.
Quelle quantité de mémoire de programme est utilisée avec l'option [Expand controller adjustment function] (Étendre la fonction de réglage du contrôleur) lors de l'utilisation des dialogues d'édition d'unité ?
Cela dépend de l'état de réglage de l'organigramme.
En règle générale, plus il y a d'unités et d'éléments de résultat d'unité, plus la mémoire requise est importante. De plus, l'utilisation d'opérations sur image utilise également la mémoire d'image.
Quels réglages sont nécessaires pour modifier [Count] (Compte) pour les nuées et les autres éléments avec les dialogues d'édition d'unité ?
Pour les nuées et les autres éléments avec la version de fichier 2.1 ou ultérieure, le réglage [Allow change in count value with controller] (Autoriser la modification de la valeur de compte avec le contrôleur) est ajouté. En activant ce réglage et le réglage [Maximum], le contrôleur peut être utilisé pour modifier le compte dans la plage du réglage [Maximum].
Comment ouvrir un dialogue d'édition d'unité avec un bouton d'ouverture directe ?
Le dialogue d'édition d'unité souhaité (dialogue de lancement, dialogue supérieur, sous-dialogue) peut être ouvert directement en spécifiant l'identifiant du dialogue avec une commande, comme pour les autres dialogues. L'identifiant du dialogue est augmenté jusqu'à huit chiffres, permettant l'utilisation des commandes DO conventionnelles ainsi que des commandes BU dédiées.
Quel est l'avantage de sélectionner [Regist. Img.] (Image enregistrée) comme image d'affichage d'un dialogue d'édition d'unité ?
Comme la série CV, l'utilisation d'une image enregistrée permet l'affichage du résultat de mesure, donc non seulement plusieurs réglages d'unité sont possibles avec l'image enregistrée comme référence, à condition que l'image enregistrée soit préparée correctement, mais le processus du réglage jusqu'aux résultats peut être réalisé sans préparer l'image réelle.
Qu'est-ce que la fonction [Update Ref. Val.] (Actualiser réf. val.) sur le dialogue de lancement ?
Elle met à jour la valeur de référence de toutes les unités d'ajustement de position définies dans l'organigramme avec les résultats de mesure calculés en utilisant l'image enregistrée. (Par défaut, elle est désactivée.)
Lorsque les réglages de source et de cible d'ajustement de position sont modifiés sur l'écran d'enregistrement, puis que la valeur de référence est mise à jour, les réglages d'ajustement de position sont terminés.
À noter que la valeur de référence peut ne pas être mise à jour correctement en fonction des réglages.
Les dialogues d'édition d'unité peuvent-ils également être utilisés par des simulateurs individuels dans VisionEditor ?
Les dialogues d'édition d'unité peuvent être utilisés par des simulateurs individuels.
Les réglages peuvent être ajustés de manière similaire à ceux du simulateur CV.
Toutefois, [Reload active inspection] (Recharger l'inspection active) doit être exécuté après avoir quitté le simulateur de façon à ce que les modifications dans le simulateur n'écrasent pas le fichier de programme dans l'espace de travail.
La sortie READY et une autre sortie s'activent et se désactivent fréquemment et le dispositif externe fonctionne mal pendant les réglages avec les dialogues d'édition d'unité.
Dans le réglage [Disable Function] (Désactiver fonction) de l'unité de lancement, il est possible de régler l'entrée de déclenchement sur off et la sortie sur off afin de fixer [Ready] sur [Off] et [Data output] (Sortie de données) sur [Off (Normal state)] (Off (État normal)) lors de l'ouverture d'un dialogue d'édition d'unité sous le dialogue supérieur.
À noter que la série XG n'a pas de [Program mode] (Mode programme) et que le réglage de dialogue d'unité d'édition a également le [Run mode] (Mode exécution).
Une unité avec une erreur non spécifiée dans [Inspection Region] (Région d'inspection) ou [Color] (Couleur) peut-elle être réinitialisée avec un dialogue d'édition d'unité ?
Oui.
Les unité avec des erreurs de réglage normales ne peuvent pas être définies avec les dialogues d'édition d'unité, mais à titre d'exception, [Inspection Region] (Région d'inspection) et [Color] (Couleur) peuvent être définis.
Toutefois, étant donné que les réglages d'affectation de variable et, dans le cas des régions, les affectations et modifications d'ajustement de position ne sont pas pris en charge, les mêmes modifications de réglage que celles de VisionEditor ne peuvent pas toujours être effectuées avec un contrôleur.
Quand les modifications apportées aux réglages avec les dialogues d'édition d'unité sont-elles appliquées ?
Une fois les modifications effectuées (confirmées), elles sont appliquées immédiatement.
Peut-on choisir quels dialogues d'édition d'unité sont exécutables ?
Non
Peut-on ajouter, supprimer et modifier l'ordre de prétraitement avec un dialogue d'édition d'unité ?
Oui.
En revanche, les dialogues personnalisés ne peuvent pas être ajoutés.
Pour modifier l'ordre, utilisez le bouton n° 1 ou n° 7 + haut/bas.
Qu'arrive-t-il aux modifications lorsqu'un dialogue d'édition d'unité est utilisé pour modifier les paramètres sur le système et qu'ensuite les réglages sont transférés vers VisionEditor ?
Les modifications sont écrasées par les données dans VisionEditor.
Lorsqu'un dialogue d'édition d'unité est utilisé pour modifier des paramètres qui n'ont pas d'affectations de variable, les données de réglage sont réécrites, les modifications sont donc écrasées. Lorsque les modifications concernent des paramètres avec affectations de variable, vous pouvez évidemment choisir de conserver ou non les réglages par défaut de la cible transférée.
J'ai changé la valeur d'échelle avec [Scale Factor] (Facteur d'échelle), mais cela n'a pas été appliqué à la valeur de mesure de l'unité. Que s'est-il passé ?
Réglez l'échelle sur [ON] avec [Tool Parameters] (Paramètres des outils) de [Unit Properties] (Propriétés de l'unité) pour l'unité à laquelle une échelle doit être appliquée. Par défaut, le réglage est sur [OFF].
Le réglage de l'unité est correct, mais la courbe de contour ne s'affiche pas. Que s'est-il passé ?
[Regions] dans les propriétés d'écran de l'écran de caméra est peut-être réglé sur [All] (Toutes). Dans ce cas, la courbe de contour ne s'affiche pas. La courbe de contour ne s'affiche que lorsque le réglage est sur [Single] (Une seule).
J'ai accidentellement supprimé une unité. Est-il possible de la restaurer ?
Vous pouvez utiliser la fonction [Undo] (Annuler) pour annuler les deux dernières opérations dans l'aperçu de l'organigramme ou les huit dernières opérations sur Screen Editor. Vous pouvez aussi utiliser [Ctrl+z] pour annuler une opération.
Lorsqu'une erreur se produit dans une expression mathématique, les lignes suivantes ne sont pas exécutées.
C'est normal. Lorsqu'une erreur se produit dans une expression mathématique, les calculs suivants ne sont pas exécutés. Si les valeurs numériques d'un calcul ne sont pas correctement enregistrées, recherchez une erreur d'unité.
Je ne parviens pas à définir le coefficient de filtre avec un filtre personnalisé avancé.
La variable de tableau scalaire servant à enregistrer le coefficient de filtre doit être définie comme une variable utilisateur. Définissez une variable de tableau scalaire appropriée à la taille du filtre.
Par exemple, pour une taille de filtre de 21×21, définissez une variable de tableau scalaire avec 441 éléments ou plus.
Une unité d'attente ne fonctionne pas correctement dans un simulateur individuel.
Les unités d'attente autres que les unités de menu utilisateur ne fonctionnement pas dans un simulateur individuel. Pour plus de détails, voir « Aperçu des fonctions de simulation » au chapitre 7 du Manuel de référence XG VisionEditor.
J'ai essayé d'ajouter des fonctions de la version 2.0 à un réglage créé avec la version 1.0 mais une erreur s'est produite.
Les fonctions ne peuvent pas être ajoutées tant que le réglage lui-même n'est pas converti au format 2.0. Dans VisionEditor, sélectionnez [File] (Fichier) et [Save in another file format] (Enregistrer sous un autre format de fichier) pour enregistrer le réglage au format 2.0. Il est important de noter que le réglage général a également une version.
J'ai transféré les données des réglages généraux mais je n'arrive pas à les mettre à jour.
Redémarrez le contrôleur. Contrairement aux données de programme, les données des réglages généraux ne sont pas mises à jour tant que le contrôleur n'a pas été redémarré.
Dans VisionEditor version 2.0 et ultérieure, les données des réglages généraux peuvent être mises à jour en redémarrant le contrôleur dans VisionEditor sans avoir à répéter la mise sous tension du système.
J'ai utilisé le contrôleur pour définir la vitesse d'obturation et d'autres réglages de la caméra, mais ils n'ont pas été appliqués à la caméra.
Par défaut, les réglages de la caméra ne peuvent être ajustés qu'avec l'unité de capture de XG VisionEditor. Les modifications apportées aux réglages de la caméra sur le contrôleur ne sont pas appliquées. Pour modifier les réglages de la caméra sur le contrôleur, sélectionnez l'option [Use system settings] (Utiliser les réglages système) dans l'onglet [Capture Opt.] (Options de capture) de l'unité de capture.
Lorsqu'un déclenchement est reçu du contrôleur portatif, la capture n'est pas exécutée.
Il se peut que l'unité de capture ne soit pas sous l'unité de démarrage, que l'attente d'exécution (comme l'attente d'exécution de borne) soit au-dessus de l'unité de capture et que cette unité n'ait pas été exécutée. Pour en savoir plus, contactez votre revendeur le plus proche.
L'entrée de déclenchement a été détectée, mais les données d'image sur le moniteur n'ont pas été mises à jour.
Lorsque l'organigramme atteint l'unité de fin, les données d'image sont mises à jour. Le processus peut s'être interrompu à un point au milieu de l'organigramme. Vérifiez si %WaitReady est sur ON pour savoir si l'organigramme est en état d'attente. Pour en savoir plus, contactez votre revendeur le plus proche.
Le dialogue du simulateur a été utilisé pour modifier des valeurs, mais ces modifications n'ont pas été appliquées aux réglages. Comment appliquer les modifications avec le simulateur ?
Sélectionnez [Copy current value to initial value at save] (Copier valeur actuelle sur valeur initiale à l'enregistrement) à l'avance pour les variables utilisées pour modifier les valeurs avec le système. Après avoir modifié les valeurs avec le simulateur, enregistrez les réglages dans le simulateur. (Utilisez [Save settings] (Enregistrer les réglages) dans le menu des fonctions.) Ensuite, sélectionnez [Reload active inspection] (Recharger l'inspection active) dans le menu [File] (Fichier) pour les mêmes réglages.
Après avoir ajusté et enregistré les valeurs sur le système XG puis copié les valeurs actuelles des variables sur les valeurs initiales, j'ai modifié l'organigramme avec VisionEditor et l'ai transféré vers le système XG, mais les valeurs initiales des variables ajustées sur le système ont été réinitialisées. Que s'est-il passé ?
Les valeurs initiales des variables ont été écrasées par les données transférées.
Sélectionnez [Copy current value to initial value at save] (Copier valeur actuelle sur valeur initiale à l'enregistrement) à l'avance pour les variables utilisées pour modifier les valeurs avec le système.
Après avoir modifié les valeurs avec le système, enregistrez les valeurs (copiez les valeurs actuelles sur les valeurs initiales) et téléchargez-les (chargez les valeurs initiales) dans VisionEditor avec les réglages.
Modifiez l'organigramme dans VisionEditor avec les réglages téléchargés.
Dans les versions 2.0 et ultérieures de VisionEditor, lorsque l'option [Keep initial value when loading program] (Conserver la valeur initiale lors du chargement du programme) est sélectionnée dans le réglage des variables et que [Target Data] (Données cible) est sélectionné lors du transfert, les réglages peuvent être transférés sans changer les valeurs initiales des variables sur le système XG en sélectionnant [Use settings] (Utiliser les réglages) pour [Initial Values of Variables] (Valeurs initiales des variables) du réglage de l'inspection et en effectuant un transfert.
Bien qu'il n'y ait aucune erreur dans la syntaxe du calcul, le résultat n'est pas généré. Comment vérifier la sortie ?
Il s'agit peut-être d'une erreur dynamique. Vérifiez le journal d'exécution.
Je n'arrive pas à confirmer la cause d'une erreur dynamique affichée dans le journal d'exécution.
Voir [Error code] (Code d'erreur) et [Error line] (Ligne d'erreur) dans [Unit Result] (Résultat de l'unité) pour l'unité de calcul contenant l'erreur. Voir le manuel d'utilisation pour la description des codes d'erreur.
Je n'arrive pas à voir l'archive même en ouvrant l'afficheur d'archives d'images.
Pour utiliser l'afficheur d'archives d'images, vous devez le configurer dans XG VisionEditor. Sélectionnez [Settings] (Réglages) et [Image Archive] (Archive d'image), puis sélectionnez l'option [Enable] (Activer) pour les Conditions 0 à 7 pour définir les conditions.
%JAHold est affecté à la valeur initiale pour OUT23, mais OUT23 fonctionne différemment de la sortie OR de la série CV.
Lorsque la variable système %JAHold est évaluée NG, la sortie se poursuit jusqu'à la réinitialisation de la variable système. La variable système opérant de la même manière que la série CV est %JgAll, donc affectez %JgAll avec un réglage général et une sortie de borne. Pour en savoir plus, contactez votre revendeur le plus proche.
J'ai créé un dialogue et modifié la valeur de la variable affectée au boîtier d'entrée numérique, mais la modification n'a pas été appliquée.
Vérifiez les réglages de synchronisation d'application dans les réglages de dialogue du dialogue XG VisionEditor.
Par exemple, si la synchronisation de confirmation est réglée sur [when button is pressed] (quand le bouton est enfoncé), le réglage n'est pas confirmé tant que le bouton de dialogue ou le bouton du bas n'est pas enfoncé. Pour en savoir plus, contactez votre revendeur le plus proche.
L'afficheur d'archives d'images affiche une image noire au lieu des images archivées sur le système pendant l'opération.
Les images archivées sont été écrasées par les nouvelles images et effacées.
Pour afficher les nouvelles images, cliquez sur [Update] (Actualiser).
Sur le moniteur E/S, l'entrée de déclenchement est correctement détectée à chaque fois, mais à plusieurs reprises l'entrée de déclenchement n'est détectée qu'une seule fois.
Les mises à jour de l'affichage du moniteur E/S n'arrivent pas à suivre la vitesse de déclenchement. Pour vérifier si le signal a été activé et désactivé correctement, utilisez l'afficheur Trace Log (Journal de trace).
Je veux générer une entrée de déclenchement avec [Wait terminal I/O] (Attendre E/S de borne), mais le fait d'appuyer sur [TRIGGER] (DÉCLENCHER) sur le contrôleur portatif ne génère pas d'entrée de déclenchement.
En cas d'utilisation de [Wait terminal I/O] (Attendre E/S de borne), l'entrée de déclenchement ne peut être reçue que d'un boîtier de connexion.
Pour générer une entrée de déclenchement depuis un contrôleur portatif, vous pouvez utiliser une unité de retard de variable habituelle, mais vous ne pouvez pas utiliser en même temps [Wait terminal I/O] (Attendre E/S de borne) et [Variable delay] (Retard de variable).
Dans les versions 2.0 et ultérieures de VisionEditor, une commande WG (Émission d'état d'attente) est ajoutée et [Wait terminal I/O] (Attendre E/S de borne) peut être annulé en émettant une commande depuis le contrôleur portatif.
Faut-il créer un dialogue pour modifier la vitesse d'obturation de la caméra sur le système ?
Lors de la création d'un organigramme, sélectionnez l'option [Use system settings] (Utiliser les réglages système) dans l'onglet [Capture Opt.] (Options de capture) de l'unité de capture.
De cette manière, les modifications effectuées avec [Camera Settings] (Réglages caméra) du menu [System Configuration] (Configuration système) sont appliquées à l'inspection.
Lorsque le système est redémarré, le programme revient à [0000] mais peut-on spécifier le numéro du programme à démarrer ?
Vous pouvez le définir avec [Program to start up] (Programme pour démarrer) dans [System Settings] (Réglages système) du menu [Global].
Pour effacer un programme, faut-il supprimer tous les réglages Editor et transférer le programme ?
Vous pouvez effacer tous les réglages en initialisant le système. Pour initialiser le système, maintenez la touche [Esc] enfoncée en effectuant la mise sous tension.
Le fait d'appuyer sur la touche [Esc] ne ferme pas le dialogue.
Il s'agit peut-être du dialogue de démarrage. Décochez la case à côté du réglage d'affichage initial dans les propriétés du dialogue. Sinon, il se peut que l'option [Close dialog on Escape] (Fermer le dialogue avec Échap) ne soit pas sélectionnée.
L'éclairage est contrôlé avec une unité de commande, mais la capture à distance ne s'effectue pas correctement.
La capture à distance est effectuée uniquement en utilisant une unité de capture, les unités de commande ne sont donc pas exécutées par le contrôleur. Pour résoudre ce problème, enregistrez l'image cible avec l'afficheur d'archives d'images.
Les signaux de sortie Flash ne sont pas affichés dans le journal de trace.
La sortie Flash ne peut pas figurer dans un journal de trace. Toutefois, comme les éléments affectés avec les réglages de borne des réglages généraux sont affichés dans la liste d'éléments dans un journal de trace, les courbes ne sont pas affichées et seuls les éléments flash sont générés.
Toutes les opérations du système sont-elles enregistrées dans le journal des modifications ?
Les données enregistrées dans le journal des modifications se limitent à celles qui peuvent être effectuées avec le système XG. À noter que de nombreuses opérations ne sont pas enregistrées. Pour plus de détails, voir le chapitre 5 du Manuel de référence XG VisionEditor (Programmation). Les opérations non répertoriées ici ne sont pas enregistrées.
Un signal ne peut pas être confirmé sur le PLC et les communications ne peuvent pas être établies.
Utilisez l'afficheur Trace Log (Journal de trace) pour vérifier si le système XG émet un signal. Utilisez le menu [Global] pour vérifier les affectations des bornes.
%Trg1Ready ne peut pas être démarré en situation d'attente avec [Wait terminal I/O] (Attendre E/S de borne).
Le signal Ready qui est démarré en situation d'attente avec [Wait terminal I/O] (Attendre E/S de borne) est %WaitReady. Vérifiez ce signal.
Pourquoi %Flash3 et %Flash4 ne fonctionnent pas lors de l'utilisation du contrôleur d'éclairage CA-DC20E ? Ils s'allument lorsque [Continuous] (Continu) est réglé sur ON.
%Flash3 et %Flash4 ne sont pas affectés aux bornes de sortie dans l'entrée/sortie des réglages généraux. Le contrôleur d'éclairage CA-DC20E ne nécessite pas de connexion %Flash, mais l'état %Flash est référencé en interne, donc cela ne fonctionnera pas sans une affectation de borne.
J'ai enregistré un espace de travail sur une carte SD, insérée dans la fente SD Card 2, mais je n'arrive pas à charger les réglages avec le contrôleur. D'où vient le problème ?
Les données de réglage de l'espace de travail sont enregistrées, donc l'espace de travail lui-même n'est pas envoyé au contrôleur. Les différentes données (données de réglage, données générales, etc.) peuvent être copiées dans leurs hiérarchies respectives, permettant ainsi le transfert des données par carte SD.
Le fait d'entrer la commande RE dans l'état d'attente d'E/S de borne génère une erreur et la commande n'est pas exécutée.
La commande RE fonctionne uniquement pour l'attente de déclenchement, l'attente d'E/S de borne ou le retard de variable pour une unité de capture, mais les versions 1.0.0011 et antérieures ne prennent pas en charge l'attente d'E/S de borne ou le retard de variable. À noter que le menu utilisateur ne peut pas être annulé.
Le référencement de variable est utilisé pour modifier le numéro de l’image enregistrée ; toutefois, la modification de la variable ne modifie pas l'image enregistrée.
Le fait de modifier simplement la variable ne modifie pas l'image enregistrée. L'image enregistrée est modifiée lorsque la commande NU est émise après modification de la variable.
Après avoir activé %OutDataAsyncA à H, je n'arrive pas à le désactiver.
%OutDataAsyncA à H permet de contrôler l'organigramme de manière asynchrone, mais une fois activé, il ne peut pas être désactivé. Vous devez définir manuellement une commande pour le désactiver.
Comment transférer des données statistiques d'une carte SD vers un ordinateur sans retirer la carte SD ?
Vous pouvez utiliser VisionEditor ou VisionTerminal pour télécharger des fichiers enregistrés sur une carte SD. Dans VisionEditor, utilisez [Controller List] (Liste de contrôleurs) dans System View (Aperçu système) pour sélectionner le(s) fichier(s) à transférer, puis cliquez avec le bouton droit de la souris et sélectionnez [Download] (Télécharger) pour commencer le transfert des données.