Qu’est-ce que la gravure ?

La gravure consiste à réaliser un marquage via l’application d’une pression sur la cible au moyen d’une estampe.
Cette section présente les principes et caractéristiques des différents procédés de gravure.

Procédés de gravure

La gravure se décline en différents procédés, à sélectionner en fonction du matériau et de l’aspect de la cible ainsi que du résultat visé.

Gravure manuelle

Gravure manuelle

L’estampe est tenue à la main et frappée depuis le dessus à l’aide d’un marteau. Les caractères créés sont profonds et nets, assurant une excellente résistance à la détérioration causée par les rayures et le frottement.
Ce procédé convient au marquage de matériaux tels que l’aluminium, l’acier et le laiton mais aussi d’articles lourds, difficiles à déplacer.

Gravure par porte-estampes (jeu de caractères)

Gravure par porte-estampes (jeu de caractères)

Des estampes individuelles sont insérées dans le support pour graver une suite précise de caractères ou de chiffres. En cas de gravure d’un grand nombre de caractères, ce procédé permet l’obtention de caractères parfaitement alignés en un minimum de temps. Le porte-estampes peut également être fixé à une presse ou un rouleau. Il convient au marquage de plaques signalétiques et autres pièces faites d’aluminium, d’acier, d’acier inoxydable, de laiton et de résine.

Gravure de numérotation

Gravure de numérotation

Les caractères à graver sont sélectionnés au moyen de molettes. Cet outil peut également être fixé à une presse. Ce procédé permet de graver des suites de numéros, numéros de modèle, numéros de série et numéros de lot. Il convient au marquage de plaques signalétiques et autres pièces faites d’aluminium, d’acier et de laiton mais aussi d’articles lourds, difficiles à déplacer.

Gravure au rouleau

Gravure au rouleau

Plusieurs estampes sont alignées horizontalement suivant un anneau pour marquer, en une seule opération, une suite de caractères sur des surfaces courbes.

Gravure à la presse

Gravure à la presse

À l’instar de l’estampage, la gravure à la presse repose sur l’application d’impacts directement sur la cible, en exploitant l’élasticité de ressorts.

Gravure au mandrin

Gravure au mandrin

Le mandrin permet de graver simultanément plusieurs faces d’une cible hexagonale ou octogonale. Ce procédé convient aux cibles présentant plusieurs faces, telles que les raccords et écrous.

Gravure au stylo pneumatique (Gravure par points)

Gravure au stylo pneumatique (Gravure par points)

La pointe, appelée pointe de marquage, est actionnée par air comprimé ou électricité pour graver la surface de la cible point par point. Ce procédé porte également le nom de gravure par micro-percussion. Il convient parfaitement au marquage de matériaux particulièrement durs, tels que les surfaces métalliques irrégulières et les résines composites. La gravure est possible indépendamment de l’état de surface (humide, poussiéreux, etc.) de la cible.

Gravure au stylo électrique

Gravure au stylo électrique

La pointe effilée, appelée mèche, est mise en rotation à haute vitesse (2 000 à 40 000 tours par minute) pour graver la cible.
Le travail est essentiellement manuel, limitant le champ d’application de ce procédé en milieu industriel. Cependant, la large palette de mèches disponible permet d’adapter le stylo à une grande variété de matériaux.

Suggestion de KEYENCE

Avez-vous déjà été confronté à l’un des problèmes suivants ?

Le marquage n’est pas assez net ni assez rapide. / Le remplacement de l’estampe et la maintenance sont ardus. / Il est impossible de marquer des formes tridimensionnelles.

Le marquage laser est la solution !
Découvrez immédiatement les applications du marquage laser !

  • Roulements
  • Barillets
  • Boulons

Accueil