Mettre en place un système d’identification

Mettre en place un système capable de clarifier et d’identifier le flux des objets

Cette section décrit étape par étape les procédures de mise en œuvre de la traçabilité, en se basant sur un exemple type de flux de production dans l’industrie manufacturière. Afin d’assurer la traçabilité, la première étape consiste à identifier les pièces et produits, puis à les gérer en y rattachant des objets et informations. Les concepts clés sont ici l’identification et la gestion des liens. Cette page présente tout d’abord la méthode de clarification du flux des objets, première étape pour assurer la traçabilité, puis fait le point sur l’identification.

Flux des objets

La traçabilité peut être appréhendée sous divers angles, par exemple traçabilité interne et traçabilité de la chaîne. Cette section présente un exemple de traçabilité interne mise en œuvre à une échelle limitée, telle que celle de l’usine ou de la société. Lorsque vous réfléchissez à la mise en œuvre de la traçabilité, commencez par clarifier le flux des procédés de production en vérifiant les points suivants :

  • Les matières premières et pièces sont-elles fournies par une seule ou plusieurs société(s) ?
  • Qui vérifie la correspondance entre le bon de livraison et les matériaux et pièces reçus et de quelle manière ?
  • Le stock est-il géré individuellement ou par lots ?
  • Comment les rapports d’usinage, d’assemblage et d’inspection sont-ils enregistrés et gérés ?

Retracez le flux des objets de la réception des matières premières et pièces à l’expédition du produit et posez-vous des questions telles que « les matières premières et pièces sont-elles gérées individuellement ou par lots ? » « comment les informations sont-elles attribuées, lues et gérées ? » « quelles informations sont nécessaires et quelles informations doivent être collectées dans les procédés précédents et suivants ? » et « quelles améliorations pouvons-nous apporter aux procédés pour assurer la traçabilité ? »

Identification et gestion des liens

Identification

L'identification consiste uniquement à reconnaître les matières premières, pièces et produits individuellement ou par lot. L’identification a pour fin de permettre la reconnaissance de chaque produit, même lorsque des produits similaires dans leur forme et leur matériau sont fabriqués en masse.
L’identification peut être réalisée de deux manières : soit par l’attribution de symboles d’identification individuels à chaque pièce ou produit, soit par la définition d’un groupe spécifique en tant que lot et l’attribution d’un symbole d’identification au lot. Les éléments individuels ou groupes auxquels un symbole d’identification a été attribué sont appelés unités d’identification.

Gestion individuelle (gestion par numéro de série) Gestion par lots
Chaque pièce ou produit se voit attribué un numéro de série unique et est géré(e) individuellement. En cas de rappel, les produits posant problème peuvent être localisés en toute fiabilité. Cette méthode est également appelée gestion par numéro de série car elle exploite des numéros de série (numéros uniques).
Les produits fabriqués dans des conditions identiques sont considérés comme appartenant à un même groupe (lot) et à chaque lot est attribué un numéro d’identification. Cette méthode de gestion exige de vérifier que tous les produits soient de qualité uniforme. Tous les produits du lot portant le même numéro d’identification, il est impossible de les identifier individuellement.
N° série N° lot
N° série
N° lot

La gestion par lots vous permet de mettre en œuvre la traçabilité à moindres coûts grâce à l’élargissement de l‘étendue ou de l’échelle de l’identification. À l’inverse, pour une précision élevée, il est préférable de constituer des lots plus restreints ou de choisir la gestion individuelle.

Gestion des liens

La gestion des liens consiste à rattacher un objet à un autre, un objet à des informations ou des informations entre elles. Supposons, par exemple, que vous disposiez d’un moteur au sein duquel des pièces de différentes tailles, telles que des vilebrequins et des pistons, sont assemblées. La gestion des liens désigne l’ensemble des règles régissant l’accumulation, l'organisation et la récupération des informations, établies pour permettre l’obtention de détails, tels que le lieu de fabrication du piston utilisé ou le procédé d’usinage de la bielle, à partir du symbole d’identification. Également appelée association, la gestion des liens est indispensable à la mise en œuvre de la traçabilité en aval et en amont.

Précautions relatives à la création de lot

En gestion par lots, la précision du suivi varie en fonction des critères de séparation des lots. La manière la plus simple de créer un lot est de regrouper des produits identiques fabriqués la même journée. Par exemple, si 1000 pièces sont fabriquées en une journée, regroupez-les en un lot unique et utilisez le même numéro de lot pour chacune d’elles. Les pièces ou produits d’un même lot doivent être fabriqué(e)s avec la même machine, le même jour et présenter la même qualité.

Précautions relatives à la création de lot

Qu’il s’agisse des réglages de la machine, du fabricant fournissant les vis ou de la personne chargée de la fabrication, tout changement des conditions en cours de production risque d’affecter la qualité du produit. Dans ce cas, il est important de modifier également le numéro de lot (réduction du lot). Plus un lot est réduit, plus l’étendue d’un potentiel rappel de produits défectueux est limitée. Cependant, la tâche est alors plus ardue, en raison de la ségrégation, et les coûts plus élevés. Il est donc primordial d’étudier le rapport coût-efficacité lors de la création de lots.

Précautions relatives à la création de lot

Optimisez la création de lots via la gestion par ségrégation

Parfois les lots sont réduits afin d’éviter l’intégration de produits fabriqués dans des conditions différentes ou d’améliorer la précision du suivi. Vous pouvez ajuster les unités d’identification sans bouleverser le procédé de production actuel, par exemple en utilisant différents numéros de lot pour différentes lignes ou en modifiant plus fréquemment les numéros de lot. Cette méthode de gestion par division des lots est appelée gestion par ségrégation.

Accueil