Les bases de la mesure

Qu’est-ce que la tolérance ?

Il existe une certaine marge d’erreur inévitable entre la valeur mesurée et la valeur vraie. L’essentiel est de spécifier la marge d’erreur admissible. Dans le domaine de la mesure, la différence entre les dimensions maximale et minimale admissibles est appelée « tolérance ». La marge d’erreur admissible prescrite par la loi, par exemple, à travers des normes industrielles, peut également être appelée tolérance.
Prenons la mention « 60 (+0,045 -0,000) » indiquée sur un dessin de conception, « 60 » est la dimension de référence et « +0,045 -0,000 » précise les limites supérieure et inférieure de la tolérance. Dans ce cas, la limite supérieure est de 60,045 et la limite inférieure de 60,000.
L’intérêt de définir des tolérances est de trouver un équilibre entre le coût de traitement et la fonction prévue de l’objet. L’augmentation de la précision entraîne une augmentation proportionnelle des coûts de traitement. L’important est de s’assurer que les fonctions et le niveau de qualité exigés sont garantis, pour ensuite déterminer les tolérances en fonction.

Accueil