1. Accueil
  2. Solutions
  3. Études de cas

Études de cas

Le VHX-1000 permet d’analyser les joints de Technetics Group qui sont conçus pour les applications d’étanchéité exigeantes.

« Au sein de notre laboratoire, nous observons des caractéristiques infimes de l’état de surface de joint, car, toute irrégularité peut avoir des conséquences sur leur étanchéité. Nous analysons par exemple l’aspect, la largeur de piste, le comportement en compression, la rugosité ou encore la marque faite par la bride lors du montage. La difficulté technique est que nous devons étudier en détails des éléments de l’ordre de 10 à 80 microns. Auparavant, nous disposions pour cela d’un microscope optique et d’un profi lomètre 3D laser. Les deux ne nous donnaient pas entière satisfaction. Le microscope optique ne permet que des grossissements limités (x50), il ne permet pas les observations en 3D et enfin l’étalonnage est plus long. Le profilomètre laser nécessite des réglages complexes, car il faut régler la puissance du laser.
Son utilisation est plutôt lente, n’est pas très conviviale et les résultats sont plus difficiles à interpréter par nos clients », explique Philippe MYSLIK du Laboratoire Maestral.

« Nous avons alors fait l’acquisition d’un microscope numérique VHX-1000 de KEYENCE. Il nous apporte bien plus, car il est environ 10 fois plus rapide, il permet de réaliser des observations à x1000 et il offre des décompositions 3D de grande qualité et facilement interprétables. Au-delà de sa performance, il est très ergonomique et les observations sont simples à réaliser. Il est à noter que nous avons pu être opérationnels sur le VHX-1000 en une journée ».

PRODUITS ASSOCIÉS

Articles qui pourraient vous intéresser