Cadre de tolérance

La tolérance géométrique est indiquée dans un cadre de tolérance. Ce cadre comporte les éléments suivants.

Cadre de tolérance
a
Symbole de caractéristique géométrique
Inscription du type de tolérance géométrique.
b
Symbole de diamètre (le cas échéant)
Les caractéristiques géométriques à spécifier sont les suivantes :
Zone dans un cercle sur un plan bidimensionnel : localisation, concentricité
Zone dans un cylindre à l’intérieur d’un espace tridimensionnel : rectitude, parallélisme, perpendicularité, inclinaison, localisation, coaxialité
Zone dans une sphère à l’intérieur d’un espace tridimensionnel : localisation
c
Valeur de tolérance géométrique
Valeur de tolérance. L’unité est le millimètre (mm).
d
Exigence de matière, zone de tolérance commune, etc.
Parmi les indications typiques : (état au maximum de matière), (état au minimum de matière) et CZ (zone [de tolérance] commune). On trouve également les indications et .
e
Référence prioritaire
Le concepteur peut hiérarchiser dans le cadre de tolérance, les parties qu’il souhaite utiliser pour référence. Lorsqu’il existe plusieurs références spécifiées, veillez à les inscrire dans l’ordre de priorité (de gauche à droite).
En règle générale, les concepteurs déterminent la lettre assignée à une référence spécifiée dans l’ordre de priorité, de ce fait, la priorité est habituellement indiquée en suivant l’alphabet.

Accueil