Mesurer la rectitude

L’objectif d’une mesure de rectitude est de vérifier l’écart entre la cible et la droite idéale.
Cette caractéristique s’applique aux droites et non aux plans. De ce fait, mesurer la rectitude permet d’apprécier la déformation d’un objet long.

Exemple de dessin

Mesurer la rectitude

Avec une jauge de hauteur

Avec une jauge de hauteur
a
Mini-cric
b
△H = rectitude
c
Schéma de la surface (Hn)

Fixez la cible à hauteur égale de gauche à droite à l’aide de petits crics pour éviter toute inclinaison. Déplacez la cible ou la jauge de hauteur en la tenant bien droite afin de mesurer la rectitude.
La différence entre la valeur maximale et la valeur minimale (△H) correspond à la rectitude.

INCONVÉNIENTS

En règle générale, les jauges de hauteur sont moins précises que les machines à mesurer tridimensionnelles. De plus, les valeurs mesurées peuvent varier en fonction de la contrainte exercée par la jauge de hauteur sur la cible, générant des résultats instables.
Si la cible n’est pas de niveau, la jauge de hauteur ne peut être déplacée, ce qui complique la mesure.

Avec une machine à mesurer tridimensionnelle (MMT)

Avec une machine à mesurer tridimensionnelle
a
Stylet
b
Cible

Sur une machine à mesurer tridimensionnelle, l’opérateur mesure la rectitude en plaçant simplement le stylet contre la cible. Ainsi, presqu’aucune contrainte n’est exercée, garantissant l’obtention de résultats stables.
En outre, le stylet peut être orienté suivant différents angles, permettant de mesurer avec précision les cibles impossibles à fixer de niveau et donc incompatibles avec les jauges de hauteur.

Écran de mesure
Écran de mesure
a
Résultat de la mesure de rectitude

Accueil