Machines à mesurer

Instrument de mesure de la circularité

Instrument de mesure de la circularité

Cet instrument permet de mesurer la rectitude, la circularité, la cylindricité, le parallélisme, la perpendicularité, la coaxialité, le battement circulaire et le battement total. En règle générale, les instruments de mesure de la circularité sont équipés d’un plateau tournant et d’un stylet, mis en contact avec la cible afin de mesurer différentes caractéristiques géométriques.

Machine à mesurer tridimensionnelle (MMT)

Les machines à mesurer tridimensionnelles (MMT) permettent de mesurer diverses caractéristiques géométriques liées à la tolérance de forme, à la tolérance d’orientation et à la tolérance de position.

Machine à mesurer tridimensionnelle
a
Portique mobile
b
Platine
c
Sonde à déclenchement
d
Contrôleur

Sur une machine à mesurer tridimensionnelle à contact, l’opérateur spécifie le point ou la ligne à mesurer sur la cible à l’aide du stylet sphérique, situé à l'extrémité de la sonde, pour détecter des coordonnées en trois dimensions (X-Y-Z). Les éléments (droite, plan, cercle, sphère, etc.) sont calculés à partir d’un jeu de coordonnées détectées. La machine à mesurer tridimensionnelle peut ainsi mesurer avec précision non seulement des dimensions, mais également un angle, un rapport de position entre éléments, un profil et une déviation géométrique, sur des objets de forme complexe.

Machine à mesurer tridimensionnelle

Les modèles stationnaires auparavant les plus répandus, imposaient de nombreuses restrictions, notamment de température, d’installation et de taille de cible. Leur utilisation était également contraignante et requérait un haut niveau de maîtrise.

Ces dernières années, des modèles mobiles, plus compacts et exploitant des sondes portatives ont été développés, résolvant la plupart des problèmes des machines stationnaires.

Point technique
Méthode des moindres carrés

Même lorsque les points nécessaires à la mesure sont spécifiés à l’aide du stylet d’une machine à mesurer tridimensionnelle, la forme passant par ces points peut dévier de la forme réelle. Dans ce cas, la méthode d’ajustement des moindres carrés est appliquée après la mesure.

Prenons l’exemple d’un cercle : un cercle est formé en calculant la moyenne qui minimise la somme des carrés des écarts dans la direction radiale de tous les points de mesure.

Points de mesure
Points de mesure
Forme générée par l’ajustement des moindres carrés (ligne rouge)
Forme générée par l’ajustement des moindres carrés
(ligne rouge)

Accueil