Glossaire

A
ANSI Sigle de l’American National Standards Institute. Auparavant connu sous les noms d’American Standards Association (ASA) et de United States of America Standards Institute (USASI). Cet institut est chargé de la normalisation des standards industriels aux États-Unis.
Pages connexes
Normalisation américaine
ASA Sigle de l’American Standards Association. Organisation de normalisation dédiée à l’industrie américaine dissoute en 1966. Rebaptisée ANSI.
Pages connexes
Normalisation américaine
ASME Sigle de l’American Society of Mechanical Engineers. Cette organisation mondiale active dans le domaine de l’ingénierie tient des colloques, publie des documentations techniques et participe à l’élaboration de normes.
Pages connexes
Normalisation américaine
Autocollimateur Instrument de mesure optique sans contact dédié aux angles. La lumière de la source lumineuse est convertie en un faisceau parallèle émis en sortie de lentille vers un miroir qui réfléchit la lumière vers la cible à mesurer. La différence entre la lumière réfléchie et la lumière émise est mesurée en seconde d’arc. Un autocollimateur peut mesurer la rectitude, la perpendicularité, la planéité et d’autres caractéristiques.
B
Bonus de tolérance Modification d’une tolérance de GD&T au moyen de l’état au maximum/minimum de matière. Le bonus de tolérance permet de réduire le nombre de produits jugés non conformes, en raison de tolérances excessivement strictes, et de simplifier le contrôle.
C
Classe de tolérance Valeurs de tolérance situées dans les plages de 0,01 mm à 0,09 mm ou 0,001 mm à 0,009 mm rendant difficile la lecture des indications. Cette norme vise à donner des indications de tolérance concises. Les tolérances sont divisées en classes selon l’écart par rapport à la dimension de référence (dimension spécifiée) et à chaque classe est attribuée une lettre majuscule ou minuscule servant de symbole.
D
Diamètre médian Indication spécifiant que la moyenne des valeurs mesurées en deux points sur une forme cylindrique ou circulaire doit se trouver entre la dimension maximale admissible et la dimension minimale admissible. Le diamètre médian est indiqué par « AVG ».
Dimension virtuelle Dimension qui définit l’état virtuel d’un élément. Pour les éléments extérieurs :
Dimension maximale admissible + tolérance d’orientation ou tolérance de position
Pour les éléments intérieurs :
Dimension minimale admissible - tolérance d’orientation ou tolérance de position
E
Élément dérivé Ligne médiane, plan médian ou point central dérivé(e) de l’élément intégral.
Élément extérieur Élément constituant la face extérieure d’une pièce usinée (par exemple face extérieure d’un arbre ou d’une forme cubique).
Élément extrait Élément obtenu par mesure.
Élément intégral Surface ou ligne d’une surface. Élément d’une forme réelle.
Élément intérieur Élément constituant la face intérieure d’une pièce usinée (par exemple alésage et rainure).
État relatif à la matière Méthode de spécification d’une relation spéciale entre la tolérance dimensionnelle (de taille) et la tolérance géométrique. Cet état est indiqué sur dessin au moyen du symbole ou . L’état au maximum de matière et l’état au minimum de matière sont utilisés pour augmenter les tolérances géométriques indiquées lorsqu’il existe une différence entre l’état relatif à la matière et la taille réelle.
Pages connexes
Cadre de tolérance
État virtuel au maximum de matière (MMVC) État dans lequel le volume créé par la tolérance dimensionnelle et la tolérance géométrique est le plus grand.
État virtuel au minimum de matière (LMVC) État dans lequel le volume créé par la tolérance dimensionnelle et la tolérance géométrique est le plus petit.
F
Forme parfaite Forme ne présentant aucune déviation géométrique.
G
GPS Sigle de la Spécification géométrique des produits. À des fins de clarification des dessins techniques, de prise en compte systématique de l’incertitude de mesure et d’application d’un système de certification mondial, le comité TC213 de l’ISO travaille à la normalisation des spécifications géométriques des produits par complétion et amendement des normes internationales existantes.
I
ISO Acronyme de l’International Organization for Standardization. Organisation non gouvernementale établissant des normes internationalement reconnues, appelées normes ISO.
J
JIS Sigle de Japanese Industrial Standards. Les JIS regroupent les normes et méthodes de mesure applicables aux produits industriels japonais. Les JIS sont établies par le Japanese Industrial Standards Committee (JISC), qui fait partie du Ministère de l’économie, du commerce et de l’industrie, d’après la loi sur la normalisation industrielle.
M
Mandrin Barre cylindrique de haute précision dimensionnelle et géométrique.
Pages connexes
Types de références spécifiées
Meilleur ajustement Fonction de comparaison des données de mesure d’un produit aux données CAO 3D et de contrôle de la différence. Les résultats superposés sont affichés sous la forme d’une modélisation 3D, vous permettant de constater la déviation entre les données de mesure et les données CAO.
P
Principe de Taylor La dimension au maximum de matière d’une pièce doit être contrôlée au moyen d’un calibre GO (entre) correspondant précisément à la dimension au maximum de matière de la pièce. La dimension au minimum de matière d’une pièce doit être contrôlée au moyen d’un calibre NO-GO (n’entre pas) correspondant précisément à la dimension au minimum de matière de la pièce et conçu pour contrôler individuellement chaque élément de la pièce.
Pages connexes
Normalisation américaine
R
Référence flottante Utilisée afin de ne pas restreindre la référence spécifiée lorsqu’il s’agit d’un élément dimensionnel et que l’état au maximum de matière est appliqué.
S
Surfaçage Agrandissement du point d’entrée d’un alésage par découpage afin de rendre la surface plus lisse et éviter la saillie des têtes de vis ou de boulon ou renforcer le serrage.
Pages connexes
Normalisation américaine
T
T.I.R Sigle de « Total Indicator Reading » (lecture totale de l’indicateur). Différence entre la valeur maximale et la valeur minimale de battement.
Tolérance générale Tolérances indiquées collectivement et non individuellement sur un dessin. Applicable aux dimensions (longueur, angle, chanfrein) sans exigence fonctionnelle spéciale. Les symboles de classe de tolérance (classe de tolérance dimensionnelle de base) sont définis selon la précision.
Tolérance géométrique générale Tolérances géométriques indiquées collectivement et non individuellement sur un dessin. Applicable aux tolérances géométriques sans exigence fonctionnelle spéciale. Les symboles de classe de tolérance (classe de tolérance géométrique de base) sont définis selon la précision.
Tolérance géométrique zéro Méthode consistant à présumer l’absence de toute déviation géométrique (déviation géométrique zéro) à l’état virtuel au maximum de matière et à attribuer la différence à la tolérance géométrique lorsque l’élément se rapproche de l’état virtuel au minimum de matière.
Tolérancement de profil composé Méthode de spécification d’une tolérance différente pour la tolérance de profil par rapport à un système de références spécifiées. Même en cas d’existence de plusieurs rangées de cadres de tolérance, deux symboles de tolérance géométrique sont indiqués dans un cadre relié. Cette indication permet de spécifier simultanément la position, l’orientation et la forme pour un même élément.
Tolérancement positionnel composé Méthode de spécification d’une tolérance différente pour la localisation des éléments les uns par rapport aux autres et la localisation par rapport à un système de références spécifiées. Même en cas d’existence de plusieurs rangées de cadres de tolérance, un seul symbole de tolérance géométrique est indiqué dans un cadre relié. Cette indication permet de spécifier simultanément la position, l’orientation et la forme pour un même élément.
V
Valeur nominale Valeur moyenne des données de mesure réelles obtenues par une machine à mesurer.

Accueil