Mesurer le parallélisme

L’exigence de parallélisme spécifie la précision du parallélisme entre deux lignes ou deux surfaces.
Malgré une certaine similitude avec la planéité, le parallélisme requiert une référence spécifiée (plan ou ligne de référence). De ce fait, un plan de référence est déterminé sur le marbre avant la mesure.

Exemple de dessin

Mesurer le parallélisme

Avec un indicateur à cadran

Avec un indicateur à cadran
a
Cible
b
Marbre
c
Δh = Parallélisme
d
Schéma de la surface

Fixez la cible sur le marbre. Déplacez la cible ou la jauge de hauteur en la tenant bien droite afin de réaliser la mesure. La différence entre la valeur maximale (hauteur la plus élevée) et la valeur minimale (hauteur la plus basse) correspond au parallélisme.

INCONVÉNIENTS

La mesure est exécutée suivant une ligne, exigeant plusieurs points de mesure. Si la cible est une pièce non rigide (telle qu’un produit en caoutchouc ou en résine souple), la charge du stylet (contrainte) risque de déformer la surface à mesurer, affectant la précision des résultats.
De plus, les cibles dont le plan de référence ne peut être correctement fixé au marbre sont difficiles à mesurer.

Avec une machine à mesurer tridimensionnelle (MMT)

Avec une machine à mesurer tridimensionnelle
a
Cible
b
Marbre

Pour mesurer le parallélisme, placez le stylet sur quatre points de la cible. Le contact du stylet au point de mesure est très léger, garantissant une mesure précise sans risque de déformation des cibles non rigides.
Le stylet peut, en outre, être placé selon différents angles et en différents endroits de la cible, facilitant la mesure et la définition des éléments de référence même lorsque la cible ne peut être correctement fixée au marbre.

Écran de mesure
Écran de mesure
a
Résultat de la mesure de parallélisme
b
Élément cible (plan)
c
Élément de référence (plan)

Accueil